Edition 2014 : quand l’écriture passe aux aveux

De Montaigne à Rousseau, de Annie Ernaux à Christine Angot, les écrivains français se sont souvent montrés enclins à faire de l’écriture le périmètre de la confession, de l’aveu et la mise à nu, à porter à la connaissances de tous ce qui relève de l’intime et du domaine privé, que ce soit à travers le journal littéraire, la correspondance, les mémoires ou le récit. De même, dans les sciences sociales, le récit biographique et l’expérience vécue prennent une place importante.

En cette année 2014, Lire en Mai, le salon du livre de Nyons, se propose donc, les 30 et 31 mai prochains, de cartographier et d’arpenter ces territoires avec quelques-uns d’entre eux, de se demander quelles sont les opérations à l’œuvre et ce qu’il se passe « Quand l’écriture passe aux aveux… »

Programme

Les vendredi 30 & samedi 31 Mai 2014

Alexandre VERNIN

Président de l'association Lire en Mai.